Voiture à hydrogène Véhicule du futur

Histoire du véhicule électrique

Des débuts difficiles

Les premières voitures électriques datent de la fin du XIX e siècle et se sont multipliées jusqu’aux années 1920. « La jamais contente », véhicule électrique emblématique du foisonnement technologique qui caractérisait l’époque, réussit même à franchir le seuil des 100 km/h en 1899. Mais l’adoption du moteur à explosion et à pétrole par l’industrie automobile, relégua rapidement la voiture électrique aux oubliettes. Les crises spéculatives sur le prix du pétrole qui ébranlèrent le monde dès les années 1970, ne parvinrent pas à remettre en cause l’hégémonie du véhicule thermique.

La croissance assidue de la demande mondiale en hydrocarbure, les incertitudes géopolitiques sur les réserves de pétrole, la prise de conscience du réchauffement climatique, la lutte contre le bruit et les nouvelles formes de pollution atmosphérique telles les poussières fines en milieu urbain, ont favorisé un regain d’intérêt pour les Véhicules éléctriques, d'autant qu'il existe également un crédit gratuit pour leur achat. En France, le véhicule individuel représente les deux tiers d’émissions de CO2 dans le secteur des transports.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Des atouts désormais reconnus

La motorisation électrique offrirait un avantage écologique considérable en termes d’émissions de CO2 par rapport aux véhicules à moteur, avantage qui serait particulièrement significatif en France dont le mix énergétique, notamment hydraulique et nucléaire, favorise un rechargement de nuit qui produit moins de 15 g de CO2 par kilomètre. Comparativement au véhicule thermique qui émet en moyenne entre 130 et 200g de CO2 par kilomètre, le véhicule électrique fait figure de panacée verte susceptible de redorer l’image de la voiture polluante.

En réalité la source de production de l’électricité est déterminante pour qualifier un véhicule d’écologique. Or une part substantielle de la production de base d’électricité est d’origine thermique, la tranche nucléaire étant quasiment indisponible au véhicule électrique. Dans les Etats où le mix énergétique est composé majoritairement de charbon et de pétrole, le véhicule électrique émet autant de CO2 que le véhicule thermique.

Pour en savoir davantage

http://www.voiture-electrique.org - Site de référence de la voiture électrique

 

 

 

|Contact |Reproduction interdite : Voiture a hydrogene.com